L'Ardèche

Site
Présentation
Une ville vieille de 2000 ans
Share

Une ville vieille de 2000 ans

1726 : le curé d'Aps (Alba) révèle l'existence de vestiges archéologiques romains à Alba

1819 : première fouilles sous l'impulsion du préfet de l'Ardèche, Paulze d'Ivory

1880 : le premier plan de la ville antique est établi

1935 : Le maire de l'époque, Franck Delarbre, inscrit les programmes de fouilles dans la durée (1935 à 1965). Erudit et passionné, il obtiendra le classement du théâtre antique au titre des monuments historiques en 1959

1983-2001 : la restructuration du vignoble par l'arrachage des pieds de vigne implique la mise en place d'un véritable programme de protection et de recherches archéologiques. Cinquante-six chantiers de fouilles se succèdent entre 1983 et 2001.

1992 : la statue de l'Empereur est découverte

2006 : classement du site "Monument historique"

2009 : le projet départemental de valorisation globle du site est engagé. Une campagne de travaux de restauration s'est déroulée à la suite des fouilles menées dans les annéees 90, avec un principe : suggérer les bâtiments plutôt que les reconstruire

2011-2013 : aménagement de parcours sur le site et création du musée

2012 : pose de la première pierre du musée

octobre 2013 : ouverture du musée

Les plus anciennes traces de présence humaine dans la plaine d’Alba remontent à l’époque du Néolithique, puis des âges du Bronze et du Fer. Plus tard, l’oppidum de Jastres (commune de Lussas), contemporain du début de l’essor de la ville d’Alba, est abandonné au début du règne d’Auguste et semble laisser la place à un développement urbain « à la romaine » plus adapté en plaine, plus proche aussi des approvisionnements en eau à proximité des sources de la montagne du Coiron.

La replantation en nouveaux cépages du vignoble d’Alba et les fouilles archéologiques qui en découlent de 1980 à 2000 ont permis de mieux connaître la cité gallo-romaine Alba Helviorum, protégée au titre des monuments historiques.

Les Helviens, tribu celtique de la Gaule, apparaissent dans l’histoire lors de la conquête romaine. Au Ier siècle avant notre ère, Alba devient le chef-lieu de la cité des Helviens, Son territoire correspond au sud du département de l’Ardèche.

Sans remparts et délimitée par des nécropoles et des sanctuaires, la ville se développe sur 30 hectares. Les fouilles archéologiques ont permis de situer au cœur de la ville le centre monumental qui regroupe autour du forum un vaste ensemble d’édifices à vocation administrative, civique, religieuse et économique. Il est longé à l’ouest par le cardo maximus, axe de circulation majeur nord-sud dans une ville romaine, et des boutiques.

Le théâtre, bâtiment emblématique du site, a la particularité d’être traversé par un ruisseau. Au IIe siècle après notre ère, il pouvait accueillir près de 3 000 personnes.

Le quartier nord de la ville concentre à la fois un habitat populaire et un sanctuaire. Au cours du Ier siècle après notre ère, ce sanctuaire est agrandit et accueille le culte impérial. En 1992, la statue d’un empereur divinisé y est retrouvée. Au sud se trouvaient des habitations luxueuses près de la rivière l’Escoutay.

Au IVème siècle après notre ère, Alba devient un siège épiscopal, avant son transfert à Viviers, à la fin du Ve siècle, époque où la cité gallo-romaine perd alors son rôle de centre politique, administratif, économique et religieux.

La visite du site permet d'appréhender l'importance d'une ville romaine. La confrontation entre les reconstitutions graphiques et les vestiges éclaire sur l'ampleur du travail des archéologues, de leurs connaissances mais aussi de ce qu'ils ignorent encore.

MUSEAL

Quartier Saint-Pierre
07400 Alba-la-Romaine
museal@ardeche.fr
Tel. 04 75 52 45 15

Suivez-nous
MUSEAL

Hôtel du Département
Quartier la Chaumette - BP737
07007 Privas cedex
Tel. 04 75 66 77 07